Mon Jura

Le Jura vu par un Jurassien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La 19 ème Désalpe de St-Cergue (VD)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loup Blanc
Administrateur
avatar

Masculin Lion
Messages : 924
Age : 71
Lieu : Saint-Claude (Jura)
Inscription : 31/05/2006

MessageSujet: La 19 ème Désalpe de St-Cergue (VD)   Ven 6 Oct 2006 - 10:44

Bonjour,



A St-Cergue, petit village du canton de Vaud en Suisse, à une dizaine de kilomètres de la frontière, se déroule tous les ans, le dernier samedi du mois de septembre, la traditionnelle Désalpe.



Tout d'abord, il faut savoir que la partie sommitale de la "haute chaîne" jurassienne est constituée de vastes prairies, au dessus de la zone boisée.
L'été, ces "alpages", pour utiliser un mot propre à la grande chaîne voisine, sont occupées par de très nombreux troupeaux constitués de vaches laitières ou non, venues de toutes les étables et fermes de plaine, et plus particulièrement de la plaine et des plateaux lémaniques. Bien souvent cette transhumance ignore les frontières, et de nombreux bovins suisses broutent l'herbe française.



Passé le mois de septembre, les conditions météorologiques se détériorent en altitude, l'herbe se fait plus rare, le froid et la pluie arrivent, c'est le moment de redescendre dans les pâtures de plaines ou à l'étable. L'heure de la désalpe a sonné.

Les troupeaux de chaque alpage sont rassemblés, les bêtes dominantes sont parées des plus belles cloches, et fleuries en conséquence. Puis c'est le début de la descente vers les berges du lac Léman.

St-Cergue est le premier village traversé par les troupeaux. C'est la fête dans la petite bourgade qui regarde passer une dizaine de troupeaux riches de quarante à une centaine de têtes.





C'est la fête au village. Pour vous y rendre, je vous conseille le train, car les chaussées sont bien entendu encombrées par toutes les vaches qui convergent vers la bourgade, lieu de concentration avant la descente vers la plaine.



Les troupeaux accompagnés bien souvent des propriétaires, des bergers titulaires et des aides bergers, traversent le village et effectuent un parcours afin de passer deux fois devant le public.

















Dès mon arrivée, je fus surpris par un bruit très inhabituel, cadencé, puissant, haletant; bruit rappelant celui d'une machine monstrueuse que j'avais à la fois hâte et crainte de découvrir.

En fait, pas de machine, mais là encore, des hommes de tradition, des batteurs de "toupins".







Le TOUPIN, c'est cette énorme cloche en acier et non pas en bronze. Les batteurs de toupins les portent devant leur genoux avec lesquels ils frappent la tôle en cadence. ( n'oubliez pas d'ouvrir les vidéos pour voir et entendre ces sons inhabituels).

Retournons au défilé des animaux où quelques ânes se sont intercalés entre les bovins.











Pour le plaisir des enfants, le tourneur de"Barbe à Papa" est également de la fête.



On ne peut pas non plus parler d'une fête suisse où il est question de montagnes et de pâturages d'altitude sans rencontrer un orchestre de Cors des Alpes. Arrêtons-nous quelques instants pour les écouter.





Dans la sorte de cuvette les musiciens font tourner une grosse bille d'acier qui assure en quelque sorte une " basse continue" pendant que jouent les cors.








Parmi les stands d'exposition remarquons un maquettiste patient qui réalise des reproductions de fermes locales à l'aide de chevilles de bois.





Puis une artiste reproduit sur des bouilles de lait, des arrosoirs, et toutes sortes de récipient en fer blanc, des planches, des pierres, des scènes d'alpage avec un tour de main non dénué de talent.







A leur tour, ce sont des chiens "Bouviers Bernois" qui s'intercalent entre les troupeaux.












En attendant le troupeau suivant écoutons "l'Echo von Jura" de la ville de Gland (VD) nous yodler quelques chants traditionnels.









Un bruit puissant déborde du village, un des plus gros des neuf troupeaux présents vient d'arriver à St-Cergue. Une centaine de vaches défilent devant nous au pas de charge.







Puis la tornade passée, les "Gentianes " de Genève reprennent leur aubade typiquement hélvétique.










Et la fête continue.






Je regrette qu'en France on ait perdu en grande partie les traditions et coutumes qui animaient jadis nos manifestations, dommage! c'était une façon de retrouver ses racines.

Merci à St-Cergue et à tous les organisateurs qui oeuvrent pour que se perpétuent ces traditions.




René JV pour monjura.actifforum.com, le 30 septembre 2006
Photos: © René JV - 30 septembre 2006
Photos: © Rémy JV - 30 septembre 2006
Vidéos: © René et Rémy JV - 30 septembre 2006

Pour me faire part de vos observations, envoyez-moi un courriel à l’adresse ci-dessous

contact@lataniere39.com

sm9

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monjura.actifforum.com
 
La 19 ème Désalpe de St-Cergue (VD)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 31 ème Congrès de l'AFC 2-3 Octobre 2010 à VICHY
» hola il est arrivé le 15000 ème message
» 8 ème page
» correction de l examen 2 du 2 ème trimestre
» Devoir n° 5 (3 ème année)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mon Jura :: A la découverte du Massif :: Légendes, Folklore et Traditions-
Sauter vers: