Mon Jura

Le Jura vu par un Jurassien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Christophe Blot - Coutelier-Forgeron à Morez (39)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loup Blanc
Administrateur


Masculin Lion
Messages : 924
Age : 70
Lieu : Saint-Claude (Jura)
Inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Christophe Blot - Coutelier-Forgeron à Morez (39)   Sam 24 Mai 2008 - 17:37

Bonjour,

Si dans "artisan" on trouve immédiatement la racine "art", à Morez, l'artisan auquel je vous propose de rendre visite est aussi un passionné de ses créations.

Christophe Blot vit pour son art plus qu'il ne vit de son art; une véritable passion!

Il n'y a qu'à l'écouter vous parler de son travail, de la place de l'artisanat dans le contexte touristico-économique de la région pour comprendre que les pays qui nous inondent de produits sans âme et à bas coût, n'ont pas encore gagné la partie.

Quand Christophe forge l'acier incandescent qui sort du four, c'est autant avec ses tripes qu'avec ses bras qu'il bat le fer, le transforme et lui donne vie.


Sur les "Routes du Savoir Faire", à Morez, au 7 de la Rue Gambetta, c'est le bruit presque musical du marteau frappant l'enclume qui nous guide vers notre but, où Christophe Blot et un de ses amis nous accueillent.



Christophe Blot - Photo © www.le-morezien.com

Originaire de Champagne, Christophe est Jurassien depuis sept ans. Après un passage aux "Beaux Arts" il devint forgeron par passion. Voulant s'identifier à sa nouvelle région d'adoption, il crée "Le Morézien" un couteau solide, rustique, authentique tout à l'image des vieux paysans haut-jurassiens que l'on verrait bien couper leur pain ou tailler leur jambon fumé avec un tel outil.
Transformer le métal grâce au feu de la forge et le lier intimement au bois, à la corne ou à d'autres matériaux pour en faire un objet unique, voilà l'idée qui a guidé Christophe dans cette aventure.

Mais déjà, notre artisan nous explique qu'il y a deux façons d'obtenir traditionnellement un couteau:
1-) par forgeage, procédé qui confère à la lame une qualité exceptionnelle, mais qui est long et naturellement plus onéreux.

2.) par enlèvement de matière, le plus souvent par meulage. C'est la technique utilisée pour la fabrication du Morézien mais aussi de pratiquement tous les couteaux de Thiers de Laguiole et d'ailleurs.

Une troisième voie est en cours d'étude. Si vous le voulez bien, nous en reparlerons d'ici trois mois si le projet de Christophe se réalise comme il le souhaite.

En attendant, intéressons nous au forgeage des lames.
L'acier utilisé est un acier au carbone XC 75. A l'origine ce sont des barres étirées plates qui servent d'ébauche. Elles sont mises au four pour y être chauffées à un beau rouge, lumineux à souhait.





Photo © Documentation C Blot

Puis rapidement amenée sur l'enclume, l'ébauche subit un vigoureux forgeage visant à amincir la lame et à la conduire par opérations successives à sa taille désirée.











Lorsque l'acier forgé atteint la taille souhaitée, on coupe l'ébauche de lame avec une tronçonneuse.




Le meulage permettra la finition de la lame qu'il faudra unir à un manche réalisé dans toutes sortes de bois (buis, chataigner, genévrier, et même la bruyère utilisée à Saint-Claude pour la fabrication des pipes et recherchée pour la qualité de sa finition), la corne est aussi une possibilité.



Photos © Site www.le-morezien.com


Voici les différentes étapes d'une lame avant son union avec un manche.


Remarquez la forme du manche très étudiée pour protéger la main en l'empêchant de glisser vers la lame. Cette forme détermine par ailleurs une forme en "J" qui convient parfaitement pour certifier l'origine jurassienne de cet objet.



Intéressons-nous maintenant à la production de Christophe.









Les lames damassées ou émaillées justifient une plus-value sur le prix du couteau .






Christophe n'a pas fini de nous étonner. Notre artisan a d'autres cordes à son arc.
Morez, pour la réalisation des cadrans d'horloge ou des plaques de rues, s'est depuis longtemps intéressée à l'émaillerie.
Christophe a voulu aussi s'essayer à cet art. Ses réalisations sont uniques. Obtenues par l'émaillage de petits carreaux de cuivre qu'il façonne lui-même je vous laisse apprécier le résultat surprenant mais très intéressant de ces oeuvres.





Cette pendule est une commande spéciale d'un client qui a fourni le mouvement horloger.


Christophe se prépare à participer à de nombreux salons au cours desquels il présentera ses oeuvres, la Gazette vous informera des dates lorsqu'elles seront définitivement arrêtées.

Pour plus de détails, les horaires de visite etc, n'hésiter pas à visiter le site du Morézien:
www.le-morezien.com




René JV le 24 mai 2008
Photos © Rémy JV - 24/05/2008
Photos © René JV - 24/05/2008
Vidéos © Rémy JV - 24/05/2008
: How intensitive - Diana Krall



Pour me faire part de vos observations, envoyez-moi un courriel à l’adresse ci-dessous

contact@lataniere39.com

sm9

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monjura.actifforum.com
 
Christophe Blot - Coutelier-Forgeron à Morez (39)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» site cheptel-reptile-de-christophe
» Emission Interieurs du 09/10/10 (Christophe ALVES)
» Emission Interieurs du 18/09/10 (Christophe ALVES)
» Championnat F.I.S.T.C
» [Banquette] Mobilier d’accueil par Christophe Pillet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mon Jura :: A la découverte du Massif :: De l'Artisanat Jurassien à la petite industrie.-
Sauter vers: