Mon Jura

Le Jura vu par un Jurassien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Greniers Forts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loup Blanc
Administrateur


Masculin Lion
Messages : 924
Age : 70
Lieu : Saint-Claude (Jura)
Inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Les Greniers Forts   Ven 2 Juin 2006 - 18:17

Bonjour,

Dans la seconde partie du 18ème siècle, les fermes du Haut-Jura présentaient beaucoup de risques d’incendie avec la grande cheminée de bois, les façades recouvertes de tavaillons, le foin entassé dans la grange.


Ainsi, pour limiter les dégâts en cas de sinistre, les Haut-Jurassiens ont eu l’idée de construire ce que l’on appelle:



Les Greniers Forts




Pour plus de lisibilité, cliquez sur l'image ci-dessous pour l'agrandir :



Cette petite construction, faite de plateaux de bois très épais, recouverte de tavaillons, sans fenêtre, dotée d’une double porte très épaisse à la serrure et à clef très importante, située à une quarantaine de mètres des habitations, permettait d’abriter les biens les plus précieux.
Sous le grenier fort était creusée une cave, permettant se stocker le grain et les légumes .
Le grenier fort jurassien est de deux types suivant qu'il fut construit dans la région
de Septmoncel ou de Longchaumois.



Ces différences de conception se superposent curieusement au tracé des anciennes paroisses. Certains possèdent une cave voûtée accessible de l'intérieur du grenier. Véritable cache à trésor, il a souvent trois portes et double ou triple cloisons.On y trouvait en premier lieu, le grain récolté, orge, avoine et aux bonnes années, le froment, les céréales acclimatées se cultivaient alors jusque sur la pointe du crêt de Chalam. Dans le grenier, on tient les comptes de la maison, on inscrit les mesures récoltées au-dessus des enchâtres (casiers qui reçoivent les grains) et on y trouve même le calendrier des vêlages.

Le grenier est si bien isolé que sa température varie très peu en été comme en hiver, il est si bien conçu qu'il peut durer des siècles, il est si bien placé qu'il est sec et sain, son orientation est judicieusement réfléchie en tenant compte de l'enneigement et du vent. Le grenier est si bien rempli qu'il sent bon les bois secs, les épices et les salaisons. Ses serrures sont si lourdes que peu d'entre elles furent forcées. La destruction même totale de la maison par incendie n'avait pas ainsi, de conséquences trop tragiques, quand le grenier gardait l'essentiel. Les plus fortunés l'habillaient de tavaillons, les autres d'ancelles. On en compte encore aujourd'hui près de cent quatre vingt dix sur le seul territoire du Jura sud.

A Lajoux, il reste la possibilité d'en visiter un, ce que je vous invite à faire, suivez le guide.







Comme dans un bon coffre de nos voisins hélvétiques, une première clef ouvre une première porte...





Puis une deuxième porte nécessite une deuxième clef tout aussi imposante que la première:





Et depuis 1797, ces deux portes gardent précieusement les biens de valeur des habitants de la ferme voisine.
Et pour les objets de plus grande valeur encore, dans certains greniers-forts, une cave apportait une sécurité supplémentaire.



Refermons soigneusement ces portes ...



Et regagnons l'extérieur...



Sans oublier de jeter un dernier coup d'oeil à la signature du tavaillonneur.



Parcourons maintenant le Haut-Jura à la recherche des ces constructions.























Le Grenier Fort



Sentinelle du temps sur son tertre campé,
Compagnon fidèle des hommes et des ans,
Témoin de l'autrefois par l'aïeul confié,
Silhouette familière aux combes et aux gens
J'ai forcé sa porte et violé son secret
Sous sa coiffe pointue et son bardeau usé,
A l'abri des regards et des vents indiscrets
Aux rayons irradiés dans le vallon doré.
Il nargue la neige qui ouate ses flancs
Fait la nique aux bises qui sifflent sur son faîte;
Il défie le feu à contre-courant des vents
Et sourit au soleil des soirées et des fêtes.
Scandant les heures claires aux cadrans de la vie,
Bravant les jours sombres et leur lit de douleurs,
L'édicule en sapin a conservé les fruits
Des travaux obstinés des heurs et des malheurs.
Grenier garni de grains, cave scellée en celliers,
Trésors des toupines, seilles et moules à chevrets
Chaînes d'oignons tressés, maints outils accrochés
Garnissent les enchâtres et du toit le chevet;
Dans le coffre de cuir aux armes de famille
Hardes, bijoux, papiers, soigneusement rangés
Marquent les étapes comme autant d'estampilles
Des fêtes et des deuils des jours endimanchés.
Deux fois séculaire au fronton des années,
Intime et solitaire, sentant bon la résine
Ayant vaincu les vents et bravé les armées,
C'est de notre âme l'émouvante racine!
Dans la serrure armée, l'énorme clef polie
A coincé le penne et le plateau grossier
De la porte bardée de noeuds noueux fleurie
Sur les trésors de vie, gages d'éternité!

Henri Marandin








René JV pour monjura.actifforum.com, le 6 juin 2006
Photos © René JV 2005 et 06 juin 2006
mp3: Jobim - Wave - P Desmond


Pour me faire part de vos observations, envoyez-moi un courriel à l’adresse ci-dessous

contact@lataniere39.com



sm9

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monjura.actifforum.com
 
Les Greniers Forts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» dans les brocantes et vide greniers
» Avis de vents forts samedi soir
» ORGANISATION ET/OU PARTICIPATION A DES BROCANTES (vide-greniers....)
» donner les points forts
» fan de vide-greniers et brocantes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mon Jura :: A la découverte du Massif :: Le Haut-Jura-
Sauter vers: