Mon Jura

Le Jura vu par un Jurassien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Saline royale d'Arc et Senans (25)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loup Blanc
Administrateur


Masculin Lion
Messages : 924
Age : 70
Lieu : Saint-Claude (Jura)
Inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Saline royale d'Arc et Senans (25)   Ven 6 Avr 2007 - 12:31

Bonjour,

Sur la route du sel, je vous invite à une petite halte à Arc et Senans, dans le Doubs.

Dans cette Franche Comté, riche en sel, sous le règne du roi Louis XVI,

Claude Nicolas Ledoux



conçut une cité idéale, dont seule la moitié vit le jour:

La Saline Royale de Chaux

ou



Inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, cette réalisation reste de nos jours le témoignage de l'architecture industrielle du Siècle des Lumières



La proximité immédiate de la forêt de Chaux qui s'étend à l'ouest d'Arc et Senans, presque jusqu'à Dole, fut déterminante dans le choix du lieu afin d'avoir sur place le bois nécessaire à l'entretien du feu requis pour l'évaporation de l'eau de la saumure.



Le plan de Claude Nicolas Ledoux




Constituée de onze bâtiments dont cinq étaient réservés aux ateliers et au logement des ouvriers, jusqu'à 250 personnes, la Saline constitue un demi-cercle dont le centre est la "Maison du directeur".



L'architecture néoclassique appliquée à une réalisation industrielle montre toute l'importance que l'on accordait au sel à cette époque de "gabelle".






























Si Arc et Senans était particulièrement bien placé pour son approvisionnement en bois et en charbon de bois fabriqué dans la forêt de Chaux,



il a fallu y amener le principal intéressé, le sel.

A Salins (39), à 20 km d'Arc et Senans, une installation injectait dans le sous-sol de l'eau sous pression qu'elle repompait après saturation de l'eau en sel pendant son séjour dans le banc de sel gemme.

On eut alors l'idée de construire un "samoduc" pour amener la saumure liquide à Arc et Senans.
Au XVIII siècle, la métallurgie ne connaissait pas les aciers inoxydables et voici ce qui arrive à un tuyau en acier de l'époque après quelques mois dans le sel;



C'est donc tout naturellement que l'on s'est tourné vers le Jura et ses majestueuses forêts d'épicéas pour confectionner des tuyaux en bois.





Ici, différentes sortes de samoducs en épicéa d'abord, en fonte par la suite.



Avec leurs outils de saumoniers industriels, à la grande époque de la saline, plus de 250 personnes s'activaient autour des feux.



Mais jamais la saline n'atteindra le quota de production qui lui avait été affecté à sa construction soit 60 000 quintaux par an. Au mieux, c'est 40 000 quintaux par an qui furent soumis à la gabelle.



En 1895, un grave accident du à la rupture d'un samoduc pollua gravement le site; et la Saline fut fermée.



Différentes dégradations s'ensuivirent, puis le département du Doubs racheta l'ensemble du domaine en 1927 et consacra soixante longues années à le restaurer.
Aujourd'hui la Saline Royale de Chaux est le lieu de diverses manifestations artistiques (concerts, expositions temporaires, séminaires).



La cité idéale de Claude Nicolas Ledoux telle qu'il l'avait conçue.







René JV pour monjura.actifforum.com, le 6 avril 2007
Photos: © René JV - 28 avril 2001
mp3:"Lucie" Daniel Balavoine



Pour me faire part de vos observations, envoyez-moi un courriel à l’adresse ci-dessous

contact@lataniere39.com

sm9

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monjura.actifforum.com
 
Saline royale d'Arc et Senans (25)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La royale suite 95 double!!!Photos bas p.1
» J'ai acheté une selle, une Zaldi Amazona Royale!
» omlette royale
» Aigle royale
» royale d'australie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mon Jura :: A la découverte du Massif :: Chateaux - Musées - Ecomusées - Patrimoine et Curiosités-
Sauter vers: