Mon Jura

Le Jura vu par un Jurassien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le vignoble côté Léman (VD)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loup Blanc
Administrateur
avatar

Masculin Lion
Messages : 924
Age : 70
Lieu : Saint-Claude (Jura)
Inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Le vignoble côté Léman (VD)   Sam 24 Fév 2007 - 11:30

Bonjour,

Le Jura est naturellement connu pour son vin blanc, rosé, rouge et jaune.
Les appellations Arbois, Pupillin, Etoile, Côte du Jura, etc dont les vignes s'étendent sur tout le Revermont font grandement partie du patrimoine de cette région.

Mais, de l'autre coté du massif jurassien, sur des pentes orientées vers l'est et vers le lac Léman, d'autres appellations mériteraient d'être plus connues des français en général et de nos visiteurs en particulier.


Ces dernières terres jurassiennes avant les Alpes sont avec le Valais une des régions viticoles les plus riches de Suisse.

Laissez moi vous faire découvrir ou redécouvrir:


Le vignoble du canton de Vaud



Le canton de Vaud est le plus important producteur de Chasselas en Suisse et a construit sa réputation sur ce cépage.

On trouve 28 appellations différentes dont la diversité correspond aux particularités des différents terroirs du vignoble vaudois.

Le Chasselas représente 74% de la production du canton. Le solde étant issu essentiellement du Gamay (12.5%) et du Pinot Noir (10.5%). On rencontre aussi quelques spécialités de blancs et rouges (3%).

Le vignoble vaudois s'étend sur quatre régions:
La région de Vallorbe, et les bords du lac de Neuchatel,
La Côte de Nyon à Lausanne (2045 ha)
Lavaux de Lausanne à Chillon (831 ha)
Le Chablais de Villeneuve à Bex.

Chacune des régions présente ses propres spécificités. Mis à part le Chablais qui est déjà soumis au régime de foehn de son voisin viticole valaisan, les autres régions présentent les spécificités du climat lacustre.

La répartition géographique du vignoble vaudois fait qu'on y rencontre des sols très diversifiés. Près de l'eau, les terres sont graveleuses, alors que dans le haut du vignoble, les terres sont plus lourdes.

Nous allons maintenant nous intéresser plus particulièrement aux régions de La Côte et à celle de Lavaux.

La Côte,



Entre Nyon et Lausanne, le paysage propose les aspects traditionnels d'une région viticole, avec des pentes pas trop prononcées et des maisons de Domaine entourées de leurs vignes, orientées à l'est, face au lac et au Mont Blanc qui se dessine derrière lui.



Begnins, Vich, Luins et sa petite église dressée au milieu des vignes et d'un bouquet de cyprès se succèdent tout au long de la route du vignoble jusqu'à Bursins et Mont sur Rolle.

Féchy est l’un des villages les plus pittoresques de la Côte. Dominant son territoire, comme une vieille Dame fragile, l’église Romane « nommée Marie » surveille ses coteaux et ses vignerons. Le temps ne semble pas la toucher à quelques éraflures près. Son cœur bat à l’unisson des leurs, elle est le symbole du village et des esprits.



Les exploitations sont petites et chaque vigneron élève jalousement son chasselas fruité qui accompagnera divinement bien les filets de perches du lac.


Photos © Cave du Vieux Coteau - Féchy (VD)







Lorsque l'on remonte la route du vignoble en direction du nord et de Lausanne, on ne s'aperçoit pas toujours que le Jura nous abandonne peu à peu sur notre gauche, vers Neuchatel et les Franches Montagnes.
On devrait normalement faire demi-tour pour rester dans le cadre de ce site. Dans ce cas on passerait à côté de la plus belle partie de ce vignoble suisse, celle qui s'étend au dela de Lausanne sur les premières pentes alpines.

La corniche de Lavaux

Traversons rapidement Lausanne capitale du canton de Vaud,




et suivons maintenant la route du bord du lac. On reconnaît tout de suite des pentes étrangères au massif jurassien, nous sommes bien désormais dans un décor préalpin.







Entièrement située sur la commune de Puidoux, l'appellation Dézaley compte 53,6 hectares de vignes que se partagent environ 150 propriétaires et 60 producteurs et négociants.

Terroirs en terrasses par excellence, le Dézaley impressionne autant par sa pente abrupte que par ses innombrables murs qui sillonnent son coteau et s'entassent indéfiniment jusqu'au ciel. La nature se penche ici sur le lac pour s'admirer et pour étancher sa soif, et peut y contempler le reflet des astres.
Le chasselas y est le cépage-roi et couvre 90 % de la surface. Il trouve dans ce terroir sa plus haute expression que lui confèrent une complexité et une puissance maximales. Les vignerons ont planté contre les murs quelques cépages inédits pour bénéficier du micro-climat et réaliser des spécialités rarissimes qui valent leur pesant d'or



En direction du col du Grand St-Bernard, en route vers la campagne d'Italie, Napoléon lui-même fût très impressionné par cette culture en terrasse qui ne néglige pas un are de terre.









Sur cette pente abrupte qui permet au soleil d'éclairer la souche jusqu'à son pied sans craindre aucunement l'ombre de ses voisines, ont été construits une multitude de murs qui réfractent la lumière et emmagasinent aussi de la chaleur. Ajoutez à cela la réverbération du soleil par le lac et vous obtenez un micro-climat, un four naturel propice à rôtir le raisin ! Mais la qualité de ce cru ne se fait pas que de jour sous un soleil brûlant. De nuit entre en jeu un élément du climat local: la bise du Dézaley. Vent froid, sec, et mordant, soufflant de manière saccadée, il refroidit les ardeurs de la plante qui ralentit son processus de maturation. Ainsi le raisin garde tout son arôme qui gagne en complexité au cours d'une maturation prolongée. Ce climat contrasté confère au vin toute sa race et ses caractères brûlés, fumés, d'amandes, de miel et de caramel encadrant de subtils arômes de fleurs et de fruits



Ici, les appellations et Grands Crus sont:

Epesses



Aire d'appellation
Vignobles en terrasses d'Epesses, Vaud.

Cépage
Chasselas

Caractère
Nez puissant et fruité, avec une structure ample qui enveloppe le palais, une bonne longueur en bouche, provenant des terres épaisses, argileuses et compactes.

Température de service
7° - 9° dans un seau à glace, avec plus ou moins de glaçons, selon la saison

Harmonies de table
Mets au fromage, terrines et galantines, abats et tête de veau, fromages à pâte dure et croûte lavée.

Maturité idéale
2 - 5 ans





Dézaley



Grandvaux, St-Saphorin, etc.

Évidemment, le terrain ne facilite pas les vendanges,


Photo © Guide Vert Michelin


mais le plaisir de la vue en attendant celui de trinquer, vaut bien quelques efforts.



Je vous conseille de goûter à tous ces vins qui, bus en respectant leur température de service sont de vrais bonheurs.



Et maintenant, suivez l'ermite et goûtez, mais avec modération bien sûr!




René JV pour monjura.actifforum.com, le 24 février 2007
Sauf indications contraires, Photos: © René JV - 2005 - 2006
mp3: "Summertime" - Gershwin - Miles Davis

Pour me faire part de vos observations, envoyez-moi un courriel à l’adresse ci-dessous

contact@lataniere39.com

sm9


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monjura.actifforum.com
 
Le vignoble côté Léman (VD)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vignoble Breton
» Birmanie: un vignoble improbable
» Les gites au coeur du vignoble alsacien, 68150 Hunawihr (Haut-Rhin)
» Vignoble Dietrich-Jooss
» Tourisme - Escapade pétillante en Champagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mon Jura :: A la découverte du Massif :: De l'autre côté du Massif-
Sauter vers: